Menu Principal

Contact :

Michel Nachez
7 place d'Austerlitz
F-67000 STRASBOURG cedex
Tel 03 88 35 44 45

mail : nachez(@)neo-cortex.fr

 

Mentions légales :
Directeur de la Publication et Webmaster :
Michel Nachez
7 place d'Austerlitz 67000 STRASBOURG
Tel 03 88 35 44 45

Site hébergé par :
1&1 Internet SARL
7 Place de la Gare - 57200 Sarreguemines
R.C.S Sarreguemines
Tel : 0825 0800 20

Développez vos Capacités


 

Se faire le seigneur du chaos que l'on est, contraindre son chaos à devenir forme : voilà la grande ambition. – Nietzsche

 

À la base, chaque être humain porte en lui davantage de goût pour le jeu, le farniente, la facilité, la liberté de faire à sa guise... plutôt que pour l'action déterminée, précise et énergique.

Pourtant, se lancer des défis et les remporter, créer, agir pour se réaliser, développer son énergie, ses aptitudes, sa puissance, sa maîtrise et ses succès et engranger les fruits de tout cela,

Voilà qui est éminemment porteur de plaisir et même de jouissances...

Et pour s'offrir ces plaisirs (sans avoir à lutter vainement contre l'envie de s'amuser plutôt que d'agir), on a besoin de disposer de capacités et de ressources psychologiques – on a besoin :

D'avoir en soi des programmations saines et évolutives ouvrant à un développement des capacités.

Réussir, parvenir à ses buts, s'épanouir... c'est d'abord agir.

Agir... Pour certains, il est facile de se lancer dans l'action, de se montrer persévérant et volontaire. À l'inverse, d'autres ont besoin de se défaire de limitations telles que :

  • Le manque de volonté et de détermination
  • La passivité
  • La paresse
  • L'impatience
  • Les peurs d'oser et de se lancer
  • Des convictions/croyances négatives sur soi et sur le monde, qui paralysent de quelque manière l'action constructive...

Ces personnes-là sont carencées au niveau de certaines capacités. Elles ont donc besoin d'éveiller celles-ci en eux, de les dynamiser, et on sait que le subliminal visuel peut tout à fait efficacement les aider en cela.

Pour vous illustrer ceci, je vais vous faire rencontrer dans ce chapitre des gens qui étaient ainsi carencés sur différents plans[1]. Bien entendu, il n'y a rien d'exhaustif dans les problématiques que je vous présente un peu en vrac ci-dessous : bien d'autres cas existent. Toutefois, si quelque chose d'analogue vous concerne, vous saurez certainement « lire entre les lignes » et adapter à votre propre vécu...

 

Cesser de remettre au lendemain

Dans son travail, Simon a des objectifs à remplir à dates précises. Mais que cela lui est difficile ! Ayant une pensée bien organisée, il se fixe un programme (raisonnable) de travail qui, s'il était à peu près respecté, lui permettrait de tout boucler facilement et de rendre le résultat à temps. Mais voilà : il y a toujours un machin ou un truc qui se met en travers de son programme – un courrier à faire, un service à rendre à un collègue, un complément d'information (cependant pas vraiment utile) à rechercher, des dossiers à réarranger ou à classer, ou toute autre chose... En fait, il n'y a là nulle paresse, parce que notre homme est actif en permanence, mais son action est vraiment peu productive par rapport à ce qu'il est réellement important de faire maintenant. Donc, après avoir utilisé bien trop de temps à ces diverses activités, le travail prévu pour la journée n'a pas été effectué – « Qu'à cela ne tienne, pense-t-il, je rattraperai demain ».

Alors tout prend du retard, et Simon se sent une petite boule d'insécurité dans la poitrine quand il pense à l'échéance qui approche. Et le lendemain recommence le même topo. Cette tendance à remettre au lendemain s'appelle de la procrastination, et cela est bien sûr arrivé ponctuellement à chacun d'entre nous. Mais quand cela devient une habitude, commencent à s'installer un sentiment d'impuissance, une mésestime de soi, des sensations d'inquiétude et parfois même des risques professionnels...

Une ancienne chanson célèbre a pour titre : Aujourd’hui peut-être… Ou alors demain...

Oui... Mais la Sagesse des Peuples dit « Il ne faut pas remettre à demain ce qui doit être fait le jour même ». Et c'est fort juste car, en effet, peut-être que demain on sera alité avec 39° de fièvre, ou bien faudra-t-il faire face impérativement à un imprévu de taille... Et alors, ce qui aurait dû trouver son aboutissement aujourd'hui devra être  différé...

Il ne s'agit évidemment pas d'arrêter de procrastiner seulement en se faisant peur par ce genre de crainte : non, il s'agit de découvrir le plaisir qu'il y a à boucler les choses à temps. Car là se trouvent l'efficacité, l'estime de soi et l'estime des autres envers soi, le pouvoir de se libérer l'esprit de la tâche accomplie et la disponibilité d'esprit pour penser à autre chose ou/et faire autre chose... De plus, il y a cet avantage non négligeable : le fait de ne pas procrastiner permet de réaliser les choses plus facilement et avec des économies de temps et d'énergie...

C'est ce qu'avec beaucoup d'autres Simon a réalisé en s'aidant du subliminal visuel.

 

Développer la capacité d'organisation

L'aptitude à s'organiser n'est pas un but en soi : elle est une capacité qui sert à agir de la façon la plus  économique possible en termes de temps et d'énergie pour parvenir à un but que l'on s'est fixé (que ce soit celui de faire les courses ou le ménage, de remplir une mission ou d'accomplir un travail, de préparer un événement, ou de tout autre objectif visé...). Et ceux qui manquent de cette capacité d'organisation l'ont bien compris, puisque leurs doléances pointent bien la perte de temps et les efforts superflus :

Viviane dit :

– Ah, si je n'avais pas tout ce foutoir en permanence sur mon bureau, je m'y retrouverai beaucoup mieux ! Le temps que je perds à cause de ça !!

Marion :

– Je me disperse et ensuite je me noie dans ce que j'ai à faire ! Je perds un temps fou à cause de cela...

Michel :

– Je manque d'organisation dans ce que j'ai à faire ! Je commence ceci, puis j'enclenche cela et encore autre chose ensuite... Au fur et à mesure, le travail me paraît de plus en plus insurmontable !

David :

– Je n'arrive pas à organiser mon temps et à cause de cela je n'arrive pas à boucler mon travail...

 

Eh oui, la capacité d'organisation est tous azimuts et elle peut être carencée sur différents plans :

  • L'organisation de l'espace et des locaux dans lequel on vit, où on officie
  • L'organisation du temps dont on dispose pour aller aux buts que l'on poursuit
  • L'organisation de la pensée : celle qui doit trouver les plus efficaces (et, de préférence, les plus élégantes[2]) solutions et façons de faire pour atteindre ce qui est visé...

Très nombreux sont les gens qui ont eu des difficultés à s'organiser de façon utile et efficace et qui ont acquis cette inestimable capacité grâce au subliminal visuel.

 

Vaincre la paresse

Frédéric a choisi d'être travailleur indépendant : c'est un  graphiste freelance et il a du savoir-faire et du talent.

Voici une de ses journées classiques : il se lève vers midi, brunche, téléphone à l'un ou l'autre copain, travaille deux ou trois heures sur une commande, retéléphone, va se faire un Sudoku, décide de ce qu'il fera en soirée – probablement chercher avec quel pote il pourrait faire une virée dehors – et il se couche vers deux ou trois heures du matin.

Frédéric a peu de contrats, vit mal financièrement et il a un ressenti un peu désagréable quand il pense que son client attend le travail commandé depuis trois jours déjà. Puis il chasse cette pensée en se disant qu'il mettra les bouchées doubles demain. Notre homme se dit paresseux et il sait qu'il a vraiment besoin de lutter contre cette inertie qui lui rend difficile de travailler plus régulièrement et de commencer à vraiment réussir dans sa branche à la mesure de son talent.

Heureusement, quelques DVDs subliminaux l'ont bien aidé à vaincre sa tendance à la paresse : non point qu'il soit devenu un bourreau de travail, mais il trouve maintenant plus de plaisir à travailler (après tout, c'est un artiste dans l'âme et un créatif) qu'à « glander » tout en se sentant coupable et en insécurité comme il faisait auparavant... Vaincre sa paresse ne lui a apporté que du positif : il est devenu fiable pour la livraison de ses commandes, ses clients sont satisfaits et le recommande à d'autres, il gagne beaucoup plus d'argent. Il compte sortir un livre de ses meilleures œuvres dans un ou deux ans, cette perspective l'excite vraiment et il y travaille bien et assidûment. Il a découvert cette chose à laquelle il n'aurait pas cru autrefois : il y a un réel et grand plaisir à se voir concrétiser des choses palpables et... rentables...

 

Cesser d'être chroniquement en retard

Sonia est une de nos amies et elle est chroniquement en retard. Cela exaspère tout le monde : sa famille, ses amis et, ce qui est le plus grave, son patron. Elle ne le fait pas exprès mais, au moment où il lui faut impérativement partir de la maison pour être à l'heure à son travail, elle est encore en train de répondre à ses mails qui pourtant n'ont rien d'urgent à traiter. Ou bien elle n'arrive pas à conclure le coup de fil avec une copine. Ou encore, elle ressent la nécessité de passer ses cheveux au fer à défriser. À moins qu'elle ne doive encore ranger quelques papiers... Alors, c'est avec une demi-heure minimum de retard qu'elle arrive enfin – ce qui n'étonne plus personne mais irrite tout de même. Dans son travail, elle a déjà eu deux avertissements pour cause de retards et elle est donc menacée de licenciement. Or, elle a cinquante ans et risque d'avoir beaucoup de mal à retrouver un emploi si elle est mise au chômage...

Elle m'a demandé quoi faire pour guérir de ce travers. C'est donc spécialement pour elle que j'ai créé le DVD subliminal contre le retard chronique et, en quelques mois d'utilisation de ce film, les choses sont rentrées dans l'ordre pour Sonia – à peu près en tous cas : elle est encore parfois en retard, mais uniquement dans sa vie privée et pas au travail, et de beaucoup moins de temps qu'auparavant...

 

Assumer grossesse et maternité

Le préservatif avait craqué et Sylvie s'est retrouvée enceinte. Quand elle l'apprît, ce lui fut une vraie catastrophe : elle n'avait nulle envie de pouponner, ne se sentant ni prête ni douée pour cela. Son compagnon, qui souhaitait depuis longtemps être père, parvint toutefois à la convaincre de garder le bébé. Mais le début de la grossesse ne se passait pas bien : Sylvie avait des symptômes psychosomatiques et elle se réveillait souvent la nuit avec des crises de larmes et d'angoisses. À trois  mois de sa grossesse, elle est venue me voir et je lui ai conseillé des DVDs subliminaux pour déprogrammer sa « phobie » de la grossesse et la préparer psychologiquement à l'accouchement et à sa future maternité. La suite de la grossesse se passa beaucoup plus calmement, l'appréhension par rapport à l'accouchement fut grandement apaisée.

Aujourd'hui, le couple bichonne un petit garçon de quatre ans et Sylvie fait face avec le sourire à ce sacerdoce qu'est la maternité...

 

Apprécier le sport

Ariane doit passer le concours de professeur des écoles et une des épreuves impératives est de nager cent mètres de brasse à la piscine. Or, elle déteste le sport et, de plus, elle a la phobie de l'eau ! Que faire ? Elle veut réussir ce concours car elle se sent vraiment la vocation de s'occuper de jeunes enfants. Elle vient me voir et je lui conseille les DVDs subliminaux adéquats : pour apprécier le sport, contre les phobies en général et plus spécialement celle de l'eau et sur l'atteinte des objectifs.

Ariane a réussi son concours. Elle n'est pas devenue une sportive acharnée, mais elle a pris goût à la natation et elle va nager régulièrement, ce qui est excellent pour sa ligne...

 

Vaincre les phobies

Nous venons de voir la phobie d'Ariane. Il en est bien d'autres : phobie d'un animal, des petits ou des grands espaces, de l'ascenseur, de la conduite sur autoroute, des ponts, des hauteurs, etc...

Martial, jeune homme physiquement « baraqué » et ceinture noire de karaté, a une réelle phobie des araignées. Il est capable de crier de terreur quand il en aperçoit une du coin de l'œil et il a d'ailleurs convaincu sa compagne de rester habiter en ville alors qu'elle désirait que le couple aille s'établir à la campagne.

Éveline a la phobie des microbes. Elle se fait accompagner par sa mère lorsqu'elle doit faire des courses au supermarché parce qu'elle n'arrive pas à toucher les emballages des produits qu'elle « sent » être pleins de bacilles et autres virus.

Solange conduit sans problèmes en ville, mais elle ne peut pas se résoudre à aller sur l'autoroute : une vraie crise de panique se lève en elle à cette perspective.

 

Une phobie, c'est une sensation de panique irraisonnée et incontrôlable qui surgit lorsque l'on se trouve en présence (réelle et parfois même seulement en imagination) du stimulus. Il s'agit toujours d'une conviction/croyance psychomentale du genre « le stimulus met ma vie en danger ». C'est évidemment faux : une piqûre d'araignée ne présente aucun danger sous nos latitudes, la probabilité qu'un ascenseur coince entre deux étages est minuscule et on n'en meurt pas, se trouver sur la place de la Concorde à Paris ne tue pas...

Reprogrammer l'Inconscient est évidemment la solution pour éliminer une phobie, ce qui ramène à le convaincre que le stimulus n'est pas offensif en soi. Pour certaines phobies « lourdes » (compliquées d'attaques de panique et d'angoisse sévère), le recours à la psychothérapie pourra être nécessaire, mais souvent il suffit d'utiliser le subliminal visuel pour vaincre la phobie. Ainsi firent Martial (qui vient d'acheter une maison à la campagne), Solange (qui roule sans états d'âme sur n'importe quelle route aujourd'hui) et Éveline (qui est enfin autonome).

 

Se libérer du passé

La vie se doit aller de l'avant !

Mais chez certains, les anciennes culpabilités, tout comme les regrets stériles du passé, peuvent malheureusement entraver ce libre élan.

Valérie se morfond parce qu'elle cultive la culpabilité de ne pas avoir été aussi gentille avec sa mère (décédée depuis dix ans) qu'elle aurait dû à son point de vue.

Claude (37 ans) rumine les avanies que son cousin lui fit subir autrefois, quand les deux jeunes gens étaient adolescents.

Huit ans après l'évènement, Bénédict se ronge encore le moral parce qu'il avait été licencié d'un job qui était « tellement ceci » et « tellement cela »... Il s'est recasé depuis longtemps professionnellement et même bien. Mais il porte encore en lui le regret de cet ancien emploi et quand il y pense, cela lui serre le cœur...

 

Vous, mon lecteur, pardonnez-moi le côté trivial de ce que vais vous dire :

– Le passé est un cadavre – et qui pue !

Or, vous n'avez pas envie de rester à contempler de la décomposition de chairs ni à inhaler des miasmes purulents? N'est-ce pas ?

Alors, si vous-même  êtes « coincé » de quelque manière par des éléments de votre passé, il est grand temps de vous en libérer ! Voyez du côté du subliminal visuel : vous trouverez certainement de quoi vous reprogrammer pour votre libération, pour « respirer de l'air pur » et pour regarder les perspectives – qui sont nécessairement en avant...

 

Développer la patience, la créativité, l'intuition, la séduction...

 … et bien d'autres désirables capacités encore.

Je ne peux ici vous indiquer par le menu tout ce que le subliminal visuel peut faire pour vous  le champ est vaste. Vous avez à présent bien compris que le cerveau que vous a donné la Mère-Nature possède un potentiel extraordinaire à développer et que votre Inconscient est capable de transmutation...

 Il vous reste à définir ce que vous souhaitez atteindre dans votre vie, et de partir ensuite à la découverte de ce que vous pourriez désirer améliorer en vous pour aller, successfull, à ces buts...

 

*************

 

D'ailleurs, le dernier chapitre de ce livre va être voué à vous parler d'une des plus importantes capacités qui soient : précisément celle d'

Atteindre les buts que l'on se fixe.

Car sans cette capacité, bien des désirs et entreprises risquent fort de rester lettre morte (ou de finir « dans le lac »), que ce soit dans le développement de votre personnalité, dans l'aspiration à votre épanouissement sentimental, dans votre objectif-prospérité ou dans toutes autres visées.

 

Voici donc venu le moment de découvrir comment aboutir efficacement à vos objectifs...



[1] Au stade où vous en êtes de votre lecture, vous avez compris comment fonctionnent les programmations négatives. Il ne sera donc plus utile que je vous donne des explications sur les programmes qui handicapaient ces personnes.

[2] Solution élégante : c'est celle qui nécessite le moins d'investissement en temps, en efforts, en actions pour obtenir le résultat – c'est donc la plus économique sur ces plans.